Nouvelles

Session Pastorale/Administration

Publié le : 2017-11-03 a 00h00 | Catégorie : Paroisses, Catéchèse, Diocèse

Crédit photo: Gilles Ferland

Le premier sujet de la rencontre a porté sur l’avenir de notre Église. Sur ce point notre évêque a exprimé qu’il n’existait pas vraiment de recette, mais qu’il fallait se rappeler la présence du Christ et des leçons qui enrichissent l’histoire de notre Église.

La taxe diocésaine et les quêtes dites « commandées » ont aussi été au centre des discussions. En ce qui concerne la taxe diocésaine, Mgr Poisson a tenu à préciser sa grande importance en indiquant qu’une paroisse n’existe pas sans ses sœurs.  Pour ce qui est du taux qui est passé à 7%, il est inférieur à la moyenne provinciale des diocèses consultés qui est de 9%. Ajoutons également que contrairement à plusieurs autres diocèses, celui de Joliette accorde un crédit pour les rénovations majeures. Pour ce qui est des quêtes « commandées », elles présentent un changement d’importance. En effet, le pourcentage des montants recueillis passe de 60% à la paroisse et de 40% à l’œuvre visée, comparativement à l’inverse lors des années antérieures. Ce pourcentage ne s’applique pas cependant aux quêtes versées à Développement Et Paix (5e dimanche du carême) et pour celle des lieux saints qui a lieu le Vendredi saint. Pour ces deux collectes, le pourcentage demeure à 100% versé à l’œuvre. Ajoutons aussi qu’à compter de 2018, on aboli l’une de ces quêtes commandées, soit l’Aumône du Carême ou Œuvres pastorales de l’Évêque.

 

Chiffres encourageants

Les chiffres des différents items qui touchent l’administration diocésaine et ses paroisses ont réjoui et rassuré l’auditoire présent à cette session Pastorale/Administration. La Cathédrale de Joliette montre un surplus, alors que les chiffres reliés à l’Évêché n’ont jamais été aussi encourageants.

Pour ce qui est de la situation financière des fabriques, là aussi il y a de quoi à se réjouir. Pour l’ensemble des fabriques, on présente une augmentation des revenus avec 6 901 349$ en 2016, comparativement à 5 982 968$ en 2015. Pour ce qui est des dépenses, elles passent à 6 873 655$ en 2016, comparativement à 7 154 281$ en 2015 pour un excédent des revenus sur les dépenses de 27 694$.

Pour conclure la rencontre du 28 octobre dernier, une présentation sur l’assurance collective a été faite par M. Germain Tremblay de l’AECQ et par une représentante de la Croix Bleu.