Nouvelles

ÉLECTIONS PROVINCIALES 2018 : SOYONS RESPONSABLES ! »

Publié le : 2018-09-06 a 00h00 | Catégorie : Paroisses, Catéchèse, Diocèse

ÉLECTIONS PROVINCIALES 2018 : SOYONS RESPONSABLES ! »

 

Message de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec à l’occasion des élections générales québécoises de 2018

  

Les Québécoises et les Québécois vivront, dans quelques semaines, un moment important de notre vie politique et démocratique. À la veille des élections générales du premier octobre 2018, les évêques catholiques du Québec souhaitent partager quelques réflexions et convictions inspirées de l’Évangile qui fonde notre foi et qui façonne notre humanité. En ces temps où le cynisme dévalorise les institutions publiques et les gens qui s’y impliquent, il nous paraît important de redire la place importante occupée par la gouvernance politique dans l’organisation de notre vivre ensemble. C’est en effet à travers la vitalité de nos institutions gouvernementales et démocratiques que se construit notre société sur la base des valeurs que nous désirons promouvoir collectivement.

 

Les personnes qui s’engagent en politique méritent notre estime pour leur engagement personnel et notre respect pour leur fonction. Ce respect s’exprimera de la manière la plus éloquente lorsque nous irons voter pour la personne que nous estimerons la meilleure pour assumer cette responsabilité. Autant les personnes qui s’engagent dans la vie politique que celles qui auront à les élire sont appelées à se laisser éclairer et interpeller par la vision du monde qu’inspire l’Évangile. Ce regard évangélique est sans cesse actualisé par l’enseignement social de l’Église à propos des grands principes d’égalité et de justice, de fraternité, d’ouverture à l’autre et de solidarité, de liberté et de respect, qui doivent façonner notre vie en société. Par exemple, l’Évangile nous appelle clairement à respecter la dignité de chaque personne humaine, du moment de sa conception jusqu’à sa mort naturelle, à respecter la liberté de conscience, à accueillir l’autre dans ses différences, à être sensibles aux personnes réfugiées et déplacées, à être attentifs aux plus fragiles et démunis d’entre nous et à chercher une juste répartition de la richesse collective. Plus particulièrement, le pape François nous appelle à développer une attention toute particulière à l’environnement, notre « maison commune », que nous sommes appelés à regarder comme un don fait par Dieu à l’humanité, que cette dernière a le devoir de respecter et de protéger.

 

Inspirés par notre foi, il nous revient donc, comme un devoir en tant que membres de la communauté humaine, de nous informer du programme de chacun des partis politiques.

Noël Simard, Évêque de Valleyfield

Président de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec

Texte complet à lire sur : http://www.eveques.qc.ca/